OUEST FRANCE

Accompagnée de Brieuc Caouissin à la flûte irlandaise et d’Éric Nédélec à la guitare, Olivia J. a enchanté son public, samedi, au Moulin du Poulguin

Olivia J., accompagnée de Brieuc Caouissin à la flûte irlandaise, et d’Éric Nédélec à la guitare, a une nouvelle fois, envoûté son public, samedi, au Moulin du Poulguin, en jouant son répertoire de chansons et de compositions, en toute intimité.

« Dans un lieu plus intimiste, c’est un autre univers, on doit jouer différemment le répertoir», commente l’artiste qui se souvient encore du titre qui a fait naître le groupe. C’est un morceau en particulier que j’avais imaginé. Je suis allée chercher les musiciens que je connaissais pour créer cet air exactement comme je le voulais. Je suis super bien entourée avec des musiciens de talent, j’ai beaucoup de chance. »

Un album est en préparation pour la fin de l’année avec tous les morceaux et compositions, « pour donner une couleur artistique propre à l’album, pour que ce soit cohérent avec ce que je veux proposer ».

Autre nouveauté, il est aussi possible de s’inscrire sur le tout nouveau site internet, www.olivj.com, pour recevoir la newsletter avec une vidéo d’un long extrait du dernier grand concert d’Olivia J. au Sterenn, àTrégunc.

Voir l’article

 

Le TELEGRAMME

MJC. Un public sous le charme d’Olivia J.

Pour inaugurer ses rendez-vous du dimanche, qui seront proposés une fois par trimestre à la rentrée, la MJC avait invité la chanteuse Olivia J. à se produire sur la scène du Sterenn. En présence de 170 spectateurs, dont de nombreux fans, la chanteuse à la voix groovy et ses six talentueux musiciens ont offert une très belle prestation. Occupant magnifiquement la scène, Olivia J. a interprété une quinzaine de morceaux. Son univers intimiste, qui évoque l’amour, la famille, l’amitié, le temps qui passe, a fait mouche, et le public est tombé sous le charme… « Nous démarrons très fort pour ce nouveau rendez-vous. Cela nous permet de montrer, s’il le fallait, que le territoire est riche en talents artistiques de toutes sortes, qui méritent qu’on leur donne la parole », a commenté la directrice de la MJC, Sylvie Trouboul.

LE TELEGRAMME

« Ce que je chante parle aux gens, ça les renvoie à leur propre vie », confie Olivia J, dont le répertoire est constitué de chansons françaises et de world-music.
« Ce que je chante parle aux gens, ça les renvoie à leur propre vie », confie Olivia J, dont le répertoire est constitué de chansons françaises et de world-music.
Propos recueillis par Stéphane Cariou.

 

Sa première grande scène était l’Oceanis. Dimanche, Olivia.J se produira au Sterenn pour inaugurer les « Rendez-vous du dimanche ». Rencontre avec une chanteuse à la voix groovy qui, peu à peu, se plonge dans le grand bain.

 

Olivia J. J comme quoi ? Pouvez-vous vous présenter ?
C’est tout simplement l’initiale de mon nom de famille. Je n’ai pas voulu prendre de pseudo car, ce que je chante, c’est moi. Je suis quadra, j’habite à Pont-Aven et j’exerce la profession de graphiste à Lorient.

La chanson constitue-t-elle une passion de longue date ?
Depuis que je suis petite en fait. Mon père était guitariste, il me faisait chanter du Graeme Allwright ou du Ange quand j’avais 5 ans. Ma mère aussi était amoureuse de la musique et de tout ce qui était théâtre. Enfant, j’ai toujours baigné dans un univers musical très éclectique qui allait de Piaf au rock alternatif en passant par le jazz.

Pourtant, vous avez commencé par la danse. Comment s’est opéré ce virage ?
Oui, j’ai débuté par la danse. Classique et modern-jazz dans un premier temps puis contemporaine par la suite. J’ai pratiqué pendant vingt ans et j’ai également été professeur, dans des compagnies basées sur la Côte-d’Azur. Je faisais aussi partie de l’association « Rendez-vous chansons » créée par Gilles Elbaz, à Lorient. C’est par ce biais que je me suis tournée vers la chanson, avant la rencontre avec Hubert Renard en 2006, avec qui on a créé un duo guitare-voix. Il sera d’ailleurs avec nous pour un ou deux morceaux lors du concert du 4 mars.

Quelles sont vos influences ? 

Pour ce qui est chanson française, je dirais Ange parce que c’est un groupe qui a marqué toute mon enfance et le reste aussi. Il y a aussi des chanteurs comme Barbara, Gainsbourg, Melody Gardot, mais aussi l’âge d’or d’Hollywood. J’adorais tout ce qui était comédie musicale. À l’adolescence, j’écoutais ça quand mes potes écoutaient du Duran Duran ! Sinon, je chante également en anglais et en portugais, j’adore cette langue.

Vous allez étrenner un nouveau rendez-vous au Sterenn, comment l’appréhendez-vous ?
C’est l’occasion d’être sur une jolie scène ? j’aime ça, la scène ? mais également de jouer à domicile. Donc, évidemment, c’est important, comme chaque concert l’est pour moi. L’idée c’est de soutenir la création locale, ce qui est vraiment bien. C’est une belle initiative qui permet de montrer que le territoire est vraiment riche en talents artistiques et je suis très contente de faire la première de ces Rendez-vous du dimanche.

Combien de musiciens et quel répertoire avez-vous prévu pour cette date ?
Habituellement, on se produit en formule quintet mais cela peut varier selon les représentations. Au Sterenn, on sera six avec Hubert Renard. Il y a deux ans nous étions dix à l’Oceanis de Ploemeur (56). Dimanche, on présentera une quinzaine de morceaux, dont quatre reprises.

Pratique
Concert dimanche, à 17 h, au Sterenn (Trégunc). Tarif : 5 €. Concert suivi d’un échange avec l’artiste, autour d’un verre de cidre offert. Contact : www.olivj.com.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/concarneau/olivia-j-le-nouveau-rendez-vous-du-sterenn-27-02-2018-11868300.php#yL2jgAkyFRsDxgur.99

 

OUEST FRANCE

Théâtre et chansons pour bien débuter l’année

Après les spectacles pour le jeune public, la MJC Le Sterenn a arrêté également son programme d’animations musicales pour le premier semestre 2018.

Olivia.J en concert

Un nouveau rendez-vous à la MJC, autour d’artistes de notre territoire à découvrir et à rencontrer. Concert à 17 h, suivi d’un moment convivial au bar en compagnie des artistes et autour d’un verre de cidre offert… Auteure, compositrice, interprète, Olivia J. enveloppe de sa voix chaude et sensuelle la subtilité de ses mots. Par ses chansons teintées de jazz, de world musique, ou d’influences celtiques, elle nous livre ses histoires qui trouvent écho en chacun d’entre nous. Avec Éric Nédelec, Brieux Caouissin, Stephane Marrec, Gurvan Loudoux

Dimanche 4 mars, à 17 h. Tarif unique : 5 € + 1 consommation.

Voir sur OUEST FRANCE

TELEGRAMME

 

CONCERT- OLIVIA.J A SEDUIT SON PUBLIC !

Olivia J s’est produite, samedi soir, à Océanis, pour un concert organisé par l’association Les Débloqués du fort, soutenu par le service culturel de la Ville. Ce fut un beau succès pour la première de cette artiste. Ploemeuroise, Olivia J, issue d’une famille d’artistes, a grandi entre chansons françaises, jazz et musiques du monde. On l’a vue parfois prêter sa voix à des groupes d’amis comme Sona ca sona. L’écriture et le chant deviennent alors une passion qu’elle a exprimée samedi devant un parterre de près de 200 spectateurs.

Huit musiciens

Si sa musique invite parfois à la danse, elle distille également des moments intimistes soutenue par un groupe de solides musiciens complices et habités.

Accompagnée par Éric Nédélec (guitare), Brieuc Caouissin (flûte), Stéphane Marrec (basse et contrebasse), Gurvan Loudoux (batterie), Yohann Claquin (piano), Gwenn Le Doré (percussion), Hervé Le Dorze (guitare), Hubert Renard (guitare) et Raymond (accordéon), elle a présenté un répertoire de compositions personnelles. Aussi à l’aise en français, qu’en portugais ou en anglais, Olivia J a entraîné le public dans son univers chaleureux.

Voir l’article sur LE TELEGRAMME

OUEST FRANCE

Les chansons intimistes d’Olivia.J à Océanis

Olivia J chante sur la scène de l'Océanis, samedi soir.
Olivia J chante sur la scène de l’Océanis, samedi soir.

Olivia J est invitée à se produire, samedi, sur la scène ploemeuroise par Les Débloqués du Fort. Entourée de musiciens réputés, elle présente une quinzaine de compositions inédites.

Entretien

Quel est votre parcours musical ?

Originaire de Ploemeur, j’ai grandi dans une famille d’artistes, musique, chant et comédie ont bercé ma jeunesse. J’ai commencé à chanter vers l’âge de 5 ans puis je me suis davantage tournée vers la danse. Après près d’une vingtaine d’années dans ce milieu, je suis revenue en 2008 vers la chanson en montant un duo guitare voix avec Hubert Renard. Je vis à Pont-Aven depuis trois ans

Vous serez sur la scène de l’Océanis samedi soir, comment est née l’idée de ce spectacle ?

Le projet de créer ce spectacle est né en mars dernier. Un beau challenge puisqu’il fallait écrire une quinzaine de textes et les mettre en musique. Je connaissais déjà les musiciens qui ont accepté de collaborer au projet. Éric Nedelec, Hervé Le Dorze et Hubert Renard à la guitare, Brieuc Caouissin à la flûte, Stéphane Marrec à basse et contrebasse, Gurvan Loudoux à la batterie, Yohann Claquin au piano, Gwenn Le Doré aux percussions et Raymond Le Breton à l’accordéon.

Comment qualifiez-vous votre musique ?

C’est difficile de définir un style précis, il y a des influences multiples : la chanson française, le jazz, les musiques du monde… C’est avant tout des chansons intimistes qui parlent de relations entre les gens et dans lesquelles le public peut se retrouver. Il y a une partie autobiographique et des expériences vécues par des personnes de mon entourage. Au niveau de la composition, tous les musiciens participent en apportant leur ressenti et leur sensibilité. J’ai volontairement laissé les arrangements ouverts pour que chacun puisse s’exprimer. C’est avant tout une très belle aventure humaine.

Quels sont vos projets ?

Un album est prévu en 2017. C’est une superbe opportunité de pouvoir se produire à l’Océanis. Une captation vidéo sera d’ailleurs réalisée. On espère pouvoir jouer dans d’autres salles bretonnes pour aller à la rencontre du public.

Voir l’article sur OUEST FRANCE